Le désenfumage a pour objet d’extraire des locaux incendiés une partie des fumées et gaz de combustion afin de :

  • Rendre praticables les cheminements utilisés pour l’évacuation du public et l’intervention des secours.
  • Limiter la propagation de l’incendie en évacuant vers l’extérieur : chaleur, gaz et imbrûlés.

Le désenfumage peut se réaliser naturellement ou mécaniquement.

Désenfumage naturel

Le désenfumage par tirage naturel est réalisé par des amenées d’air et des évacuations de fumées communiquant, soit directement, soit au moyen de conduits, avec l’extérieur et disposées de manière à assurer un balayage satisfaisant du local.

Les évacuations de fumée sont réalisées soit :

  • par des ouvrants en façade,
  • par des exutoires,
  • par des bouches.

Les amenées d’air sont réalisées soit :

  • par des ouvrants en façade.
  • par les portes des locaux à désenfumer donnant sur l’extérieur ou sur des locaux largement aérés ou mis en surpression.
  • par des bouches.

Désenfumage mécanique

Le désenfumage par tirage mécanique est assuré par des extractions mécaniques de fumées et des amenées d’air naturelles ou mécaniques disposées de manière à assurer un balayage du volume à désenfumer. Ce balayage peut être complété par une mise en surpression relative des espaces à protéger des fumées. Lorsque les circulations horizontales sont mises en surpression, les escaliers encloisonnés doivent l’être également.

Les extractions et amenées d’air mécaniques sont réalisées au moyen de bouches reliées par des conduits à des ventilateurs.

Un système de ventilation permanente (renouvellement d’air, chauffage ou conditionnement d’air) peut être utilisé pour le désenfumage.


 

Les articles de CYRUS INDUSTRIE dans ce domaine


Français