Dans le cadre de la mise en conformité d’une installation, d’une réhabilitation ou d’un projet neuf, la définition du niveau de sécurité d’un ouvrage face au risque incendie est une donnée importante. Ce niveau de sécurité peut être difficile à estimer lorsque le projet s’avère complexe (architecture du bâtiment, configuration du process, coût de l’opération …).

La mise en œuvre d’un système de protection incendie dans les ERP ou bâtiments industriels est gouvernée par des exigences, à la fois de types réglementaires (Normes, arrêtés, etc.) mais également contractuelles (règles et recommandations d’assureurs faisant l’objet de référentiels : APSAD, NFPA).

Ces exigences sont destinées à répondre à des cas de constructions et d’activités majoritairement classiques et conventionnels et sont basées sur des retours d’expériences. Cette approche de la sécurité incendie est dite DESCRIPTIVE et donc principalement à obligations de moyens, sans pour autant, conclure quant à l’efficacité réelle des dispositifs dans les conditions spécifiques du projet et justifier les investissements associés.


L’Ingénierie de Sécurité Incendie (ISI) : une solution efficace.

En effet, l’objectif des études ISI permet d’apporter une analyse spécifique du projet en prenant en compte d’une part, les dispositions constructives propres à l’ouvrage, mais également l’influence du facteur humain, l’activité couverte par le bâtiment ou encore l’efficacité des systèmes de prévention et de protection mis en place. L’Ingénierie de Sécurité Incendie permet d’introduire ces données dans des modèles numériques de désenfumage, d’évacuation ou encore de résistance au feu des structures, pour, par exemple, définir le temps de ruine d’une structure et le comparer au temps d’évacuation des personnes dans le cas d’un incendie. Elle fournit donc une quantification du niveau de sécurité d’un site en mesurant les effets de celui-ci.

Cette approche est dite PERFORMANTIELLE et a donc une obligation de résultats. Ceci signifie que l’étude commence par la définition d’objectifs, c’est-à-dire des critères de performance assurant la protection des personnes, de l’environnement et des biens.

Le recours aux ingénieries de comportement au feu de structures, de désenfumage et d’évacuation permet de modéliser des scénarios réels d’incendie et de valider ou non si les différentes propriétés du projet sont suffisantes pour atteindre les objectifs fixés et assurer un niveau de sécurité satisfaisant.

Un cahier des charges est donc établi au terme de l’étude ISI, après interprétation des résultats de la modélisation, afin de recenser les différents moyens à mettre en place pour satisfaire le niveau de sécurité souhaité :

  • Moyens techniques : Dispositions constructives particulières de l’ouvrage (murs résistants au feu par exemple), process optimisé (choix des équipements, mise en sécurité de l’installation), dispositifs de détection et de protection incendie efficaces, consignes d’entretien et de maintenance, …
  • Moyens organisationnels : consignes particulières d’exploitation, mise en place d’un Plan d’Opération Interne (POI), …
  • Moyens humains : Connaissance des règles à tenir en cas d’urgence, formations régulières, port d’EPI spécifiques, …

Ces mesures sont proposées et intégrées au projet pour répondre aux objectifs de sécurité incendie, tout en optimisant l’investissement.

Une étude d’Ingénierie de Sécurité Incendie propose donc, à travers sa méthodologie, ses modèles numériques et ses outils, une analyse globale, concrète et adaptée aux risques incendie d’un site (ERP, IGH ou encore ICPE) pour accompagner les industriels, architectes ou encore bureaux d’études générales dans leurs projets (rénovation, construction neuve, optimisation ou modification de procédé, etc.).

Dans le cadre de la mise en conformité d’une installation, d’une réhabilitation ou d’un projet neuf, la définition du niveau de sécurité d’un ouvrage face au risque incendie est une donnée importante. Ce niveau de sécurité peut être difficile à estimer lorsque le projet s’avère complexe (architecture du bâtiment, configuration du process, coût de l’opération …). C’est l’objectif des études d’ingénierie Sécurité Incendie (ISI).


Français